Alors, Valentin ou pas Valentin ?

Ainsi, le 14 est passé…non, il n’est pas ici question de jour J + 14 ( 😀 ) mais du fameux 14 février, tant attendu par les uns (surtout les unes), évité par les autres (surtout les autrs), haï par certains autres (et autrEs)…ou plus rarement, ignoré et passé dans l’indifférence totale par une poignée. Chaque année, c’est la même rengaine, il y a bien 365 jours dans une année, mais s’il est une journée où le même débat et les mêmes arguments ressortent invariablement c’est bien le 14 février.

Les uns arguent que c’est LA journée de l’amour (avec un grand A oupaaa). A l’approche du jour J, ils se considèrent comme d’irréductibles amoureux, qui se sentent d’un coup plein d’amours, de petites attentions et qui se disent (du moins c’est l’impression qu’ils donnent) qu’ils ont de la chance d’être en amour avec quelqu’un (et qui ne se privent pas, sur les réseaux sociaux de clamer urbi orbi ce truc si extraordinaire qu’ils vivent…ceci dit, la personne aurait juste pu dire tout cet amour qui l’étouffe au creux des oreilles de l’autre personne, vu qu’elles sont sensées vivre ensemble je dis ça je dis rien…et je m’égare).

Pour les autres, c’est JUSTE une fête commerciale de plus. Inventée, mise en avant par les chocolatiers, les fleuristes, les restaurateurs…et tout un autre pan de l’économie. Et oui, il faut bien remplir les caisses, les fêtes de fin d’année c’était il y a deux mois (ou presque) et il n’y a pas vraiment de soldes dans l’alimentaire, ni dans les fleurs (:p).

Et enfin, il est rare, mais vraiment rare de voir des gens passer cette journée dans l’indifférence totale.Parce que oui, on peut ne pas être obsédé, stressé, paniqué à l’arrivée du 14, on peut râler, pester, protester contre cet amour devenu mercantile…mais il est rare d’être totalement indifférent ce jour là. Qui n’a jamais affirmé quelques jours avant ou pendant cette journée ne pas fêter la Saint Valentin, et la considérer comme un jour comme un autre. Et donc, être obligé de justifier, de donner une opinion sur cette journée, est ce vraiment de l’indifférence?

Mais ce n’est pas une tare de fêter ou de ne pas fêter la Saint-Valentin, hein…il y en a qui le font, d’autre pas…le tout c’est de savoir bien gérer (la déception s’il n’y a rien qui arrive de l’autre côté, la surprise si le paquet caché a été découvert par mégarde quelques heures auparavant, la joie…heu oui, dans un avenir (proche ou pas) vous allez vous prendre la tête sur un sujet et donc tous ces moments « magiques et amoureux » du 14 ne seront plus que des souvenirs…). Mais je me demande pourquoi tout le monde est unanime pour la fête des mères, par exemple? Pourquoi personne ne dit de cette fête que c’est juste une fête commerciale?

Et ne me posez pas la question…franchement (et désolée pour les concernés… //ha), je n’ai aucun souvenir impérissable, marquant des je ne sais combien 14 février qui sont passés dans ma vie…pour moi, le 14 février c’est jour J-10 (et celui là, il compte vraiment pour moi :wouarf: ) 

Publicités