Des racines et des ailes

Avec le temps, et avec honte, je constate que je ne connais pas vraiment l’histoire de Madagascar. Ce qui me reste et ce que je sais est rythmé par des dates, des noms, des places, sans jamais vraiment connaître les détails.Ce sont des bribes d’information qui me sont restées de mes années CEPE ( c’est le premier diplôme d’Etat que l’on passe, avant d’entrer en 6ème au Collège, on a étudié à fond la géographie et l’histoire de Madagascar cette année là, on a appris par coeur la manière de dessiner la Grande île (avec les rivières) et enfin, on connaissait les différentes entreprises nationales malgaches, leurs emplacements et ce qu’elles produisaient) ou des jours fériés qui fleurissaient notre calendrier.

Et pourtant Madagascar a une histoire aussi longue et passionnante que la plupart des autres nations.  Plusieurs royaumes se sont faits la guerre, ont contracté des alliances stratégiques, ont conclu des accords de paix, .Des guerres de conquête ont été menées, des trahisons en tout genre ont parsemé cette histoire. Puis, il y a eu la venue des occidentaux. Ils sont arrivés sur la Grande Île, bien avant que leurs contemporains ne se nourrissent d’idées considérées comme salvatrices et civilisatrices. De ces arrivées, la pluralité des royaumes qui composaient Madagascar est devenue une seule et unique entité: la colonie de Madagascar. Mais cette sombre période de l’histoire n’est pas non plus dépourvue de ses héros, de ses braves, de ses méchants.

Bien que souvent négligée, l’histoire est pourtant essentielle pour une nation, un peuple, un pays. Elle lui permet de regarder le passé, d’en tirer les leçons pour l’avenir, mais aussi de comprendre le présent.

Allez, avant de plonger dans les livres d’histoire et de savoir en détails tout ce qui s’est passé. Je commence par vous relater les grands points dont je me souvienne:

– Les vazimba étaient les premiers habitants « autochtones » de l’île. Puis, des Indonésiens ou des Malaisiens (en tout cas, des gens venant du continent asiatique) sont venus par petits bateaux.

– Les Européens sont venus faire un travail d’évangélisation, d’exploration naturelle. Ils ont traité avec les royaumes dans le Sud, à l’Est, et sur les Hauts Plateaux. Puis, ils ont eu cette idée de faire plus et de rester plus.

– Les Malgaches ne se sont pas vraiment laissés faire, et du coup, il y a eu plein de noms et d’évènements: Jean Ralaimongo, Menalamba, VVS, mai 1929, 29 mars 1947, MDRM, les 3 députés. Puis, le pays retrouve l’indépendance. Et, une fois de plus, beaucoup de noms et d’évènements…et il en sera ainsi jusqu’à nos jours.

Vaste programme, peu de temps…néanmoins, et de premier abord, sans relation avec ce qui était dit dessus, voici quelques cartes postales pour nous donner une petite idée de « comment c’était avant :p »

Publicités

Une réflexion au sujet de « Des racines et des ailes »

  1. Les 3 députés :mdr: Comme toi, j’ai appris notre histoire dans mon jeune âge. Malheureusement, toute l’histoire de Madagascar que je retiens se résume aux crises politiques. Ces évènements ont « avalé » le reste à mon sens. Je ne dis pas que j’ignore l’histoire de l’île à cause de la politique (comme une victime) mais quelque part, c’est un choix. Un choix forcé, mais un choix quand même. Un mauvais choix aussi mais un choix quand même. BREF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s