Piozila! (ceci est un jeu!!!)

Vive les vacances! … du moins, pour ceux qui ont la chance de faire une pause dans le train train quotidien! et même pour ceux qui n’y sont pas, c’est toujours le moment de vivre  un peu plus au ralenti! Pendant cette période, on cherche souvent à s’occuper et à meubler le temps, je vous propose donc un petit jeu!

Faisons un piozila! (pour ceux qui n’ont pas compris, piozila veut dire puzzle en français, ou du moins, c’est comme cela qu’un quotidien malgache a intitulé son jeu de puzzle, après je pense qu’en bon malgache cela peut s’appeler : mamerina ny mikorontana amin’ny toerany? mamerina ny hampahany amin’ny toerany mampilamina ny rehetra?)

Donc, le jeu est assez simple! D’un côté, je vous donne plusieurs phrases (ensemble P) et de l’autre, je vous donne une seule phrase (phrase S) et on verra ensemble si les phrases réarrangées de l’ensemble P peuvent correspondre à la phrase cohérente S : c’est à dire si les éléments de l’ensemble P ont pu, grâce à un petit piozila donner la phrase S.

puzzle-55879

Ensemble P :

Elément 1: La diffamation commise par l’un des moyens énoncés en l’article 23 envers les cours, les tribunaux, les armées de terre, de mer ou de l’air, les corps constitués et les administrations publiques, sera punie d’une amende de 45 000 euros.

Elément 2 : Sera punie de la même peine, la diffamation commise par les mêmes moyens, à raison de leurs fonctions ou de leur qualité, envers le Président de la République, un ou plusieurs membres du ministère, un ou plusieurs membres de l’une ou de l’autre Chambre, un fonctionnaire public, un dépositaire ou agent de l’autorité publique, un ministre de l’un des cultes salariés par l’Etat, un citoyen chargé d’un service ou d’un mandat public temporaire ou permanent, un juré ou un témoin, à raison de sa déposition.La diffamation contre les mêmes personnes concernant la vie privée relève de l’article 32 ci-après.

Elément 3 : La diffamation commise envers les particuliers par l’un des moyens énoncés en l’article 23 sera punie d’une amende de 12 000 euros.

La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement. Sera punie des peines prévues à l’alinéa précédent la diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation ou identité sexuelle ou de leur handicap.

En cas de condamnation pour l’un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner : l’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 131-35 du code pénal.

 

 

Phrase S

L’injure ou la diffamation commise envers les Corps constitués, les Cours, les Tribunaux, les Forces Armées nationales ou d’un Etat, les Administrations publiques, les membres du Gouvernement ou de l’Assemblée parlementaire, les fonctionnaires publics, les dépositaires ou agents de l’autorité publique, les citoyens chargés d’un service ou d’un mandat public, temporaire ou permanent, les assesseurs ou les témoins en raison de leurs dépositions, par les moyens de discours,cris ou menaces proférés dans les lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l’écrit, de la parole ou de l’image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans les lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par le biais d’un support informatique ou électronique, sera punie d’un emprisonnement de deux ans à cinq ans et d’une amende de 2.000.000 Ariary à 100.000.000 Ariary ou l’une de ces peines seulement.

L’injure commise envers les particuliers, par le biais d’un support informatique ou électronique, lorsqu’elle n’aura pas été précédée de provocation, sera punie d’un emprisonnement de six mois à cinq ans et d’une amende de 100 000 Ariary à 10.000.000 Ariary ou l’une de ces peines seulement. L’injure commise dans les conditions prévues à l’alinéa précédent, envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur handicap, de leur origine, de leur appartenance ou non à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, sera punie d’un emprisonnement de deux ans à dix ans et d’une amende de 2.000.000 Ariary à 100.000.000 Ariary d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.

En cas de condamnation pour l’un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner l’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 50 du Code pénal.

Qui a fini, qui n’a pas fini? 😀

Ok, certains d’entre vous peuvent croire que ce piozila parle du fameux article 20 de la loi sur la cybercriminalité qui vient d’être votée par les parlementaires malgaches, et d’autres vont croire que je vous donne des pistes sur l’authenticité de cette loi, mais non, c’est juste un jeu, un petit piozila…ce n’est même pas un guide hein…c’est un J.E.U!

Soit dit en passant l’ensemble P ne correspond pas du tout aux articles 29 à 32 de la loi française du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse (et encore moins au paragraphe sur les délits contre les personnes) et la phrase S ne correspond pas du tout mais alors pas du tout à l’article 20 de la loi malgache sur la cybercriminalité! Et si vous n’allez pas sur le site de Légifrance, vous aussi serez d’accord avec moi que ce n’est qu’un J.E.U, un P.I.O.Z.I.L.A

😀

ps: la photo a été prise du site Pixabay qui donne accès à des photos libres de droit.

 

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Piozila! (ceci est un jeu!!!) »

  1. Ping : L'histoire est un éternel recommencement...au pays des poissons rouges! - De Madagascar...d'ici et d'ailleursDe Madagascar…d'ici et d'ailleurs

  2. Ping : L'histoire est un éternel recommencement...au pays des poissons rouges! - De Madagascar...d'ici et d'ailleursDe Madagascar…d'ici et d'ailleurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s