Zarazarao e!*

* Allez, on partage!

Côté pile

A la mi-décembre de l’année 2010, un livre sur les relations entre Madagascar et l’Afrique attire mon attention. Il est localisé dans le catalogue des Bibliothèques municipales de Paris et est, selon le site, en emprunt jusqu’à la mi-décembre. Voulant profiter de la possibilité de réserver l’ouvrage afin de pouvoir le consulter dès son retour dans les rayons, je me déplace jusqu’à la bibliothèque en question. Le fait de m’être perdue dans cet arrondissement que je ne connaissais pas vraiment et d’avoir traversé cette ville du sud au nord-est ne m’ont pas découragée. Sur place, toutes les formalités sont faites pour la réservation de l’ouvrage, et après vérification, il devrait être de retour deux jours après mon passage. La bibliothèque me préviendrait dès qu’il sera disponible. Mais voilà…deux ans après, j’attends toujours…parce que la personne qui l’a emprunté n’a pas rendu le livre. Encore une victime de ce pillage des sources sur Madagascar.

Pages arrachées, coupées aux lames, livres manquants ou n’ayant jamais été rendus, il est souvent assez difficile d’avoir accès à certains ouvrages, articles écrits sur Madagascar. Ces disparitions concernent pêle-mêle des articles dans des revues ou des ouvrages collectifs (si si…le livre est disponible mais celui qui vous intéresse, celui qui concerne Madagascar est aux abonnés absents…déchirés), des livres rares qui ne sont plus réédités (souvent répertoriés mais dans la catégorie manquants dans les catalogues), ou des livres plus récents.

C’est dommage et vraiment rageant (des fois)! Certaines personnes, par un pur égoïsme qui les incite à voir seulement le bout de leur bibliothèque personnelle, n’ont pas conscience que ce sont des biens communs à tous, que la photocopie ce n’est pas seulement pour les cours que l’on rate et qu’enfin, accessoirement, voler ce n’est pas bien :p !

Côté face

Heureusement, par la magie du numérique, certains ouvrages sont disponibles en ligne. Voici quelques sites qui proposent des ouvrages, mémoires et thèses sur Madagascar.

MADADOC
http://www.madadoc.mg

FONDS GRANDIDIER
http://www.fonds-grandidier.mg/
http://www.refer.mg/mbeoi/index.cgi

BIBLIOTHEQUE MALGACHE
http://www.bibliothequemalgache.com/

BIBLIOTHEQUE DES SAVOIRS EN PARTAGE
http://www.bibliotheque.auf.org/

PORTAIL DU SAVOIR EN PARTAGE
http://www.savoirsenpartage.auf.org/

FONDS PATRIMONIAUX
http://www.fonds-patrimoniaux.mg

CYBERTHESES, MADAREVUES
http://theses.recherches.gov.mg
http://madarevues.recherches.gov.mg

GALLICA
http://gallica.bnf.fr

THE INTERNET ARCHIVE
http://www.archive.org/

Sinon, il y a la Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisations (BULAC) qui vient d’ouvrir dans le 13ème arrondissement de Paris. Elle met à disposition un large éventail d’ouvrages sur Madagascar. Les modalités d’inscription sont disponibles sur leur site. Et en rayon, il y a même des romans d’E.D Andriamalala ou de Clarisse Ratsifandrihamanana ou même la fameuse histoire de Bina sy Kemba :D. Mais, pitié, ne pillez pas ce fonds là même si vous y trouver la perle rare que vous poursuivez depuis plusieurs années. Faites un sacrifice…investissez dans les cartes photocopies

 

 

Publicités