Last Christmas…

Noël…Noël…Noël… C’est la fête, c’est « l’enfer« …IMG_1250

C’est une période à la fois magique et triste…

IMG_1257Magique par toutes ses lumières et toutes ses promesses de cadeaux, et triste, parce qu’à un certain moment, juste avant que les vacances de fin d’année ne commencent officiellement et que les bibliothèques et autres endroits neutres ne ferment jusqu’à l’année prochaine, il faut se rendre à l’évidence avec un pincement au coeur: c’est Noël et tu te trouves à des milliers de kilomètres des personnes avec lesquelles tu voulais le passer, et même avec le temps…on ne s’y fait pas!

IMG_1260

Mais c’est joli Noël…malgré tout!

IMG_1256

Joyeux Noël un peu beaucoup en retard…

ps: photo 1: Notre Dame de Paris / photo 2: Décorations de Noël des Galeries Lafayettes – letchis de Madagascar / photo 3: Mon arbre de Noël – Arbre de Noël fait de bouteilles recyclées – Arbre de Noël du Quartier de la Défense / photo 4: vitrines des Galeries Lafayettes et d’un autre magazin en ville – le premier et peut être dernier Bonhomme de Neige que j’aurais jamais fais :p

Publicités

1 kilos de vêtements…ça ira merci!

Lors d’une balade en ville, j’ai découvert par hasard, une boutique: le Kiloshop…ça m’a fait sourire…tellement ça me rappelait à la fois le pays et que je trouvais que c’était…original! Comme son nom l’indique (oupaaa), c’est un magasin de vêtements..mais contrairement aux autres magasins, les vêtements y sont vendus non à l’unité, mais au kilo…oui, au kilo.

Le magasin est situé dans un quartier assez sympa du côté de l’Hotel de Ville de Paris (plus précisément au 69 rue de la Verrerrie). Les vêtements n’y sont pas neufs, mais sont vintage (comme dirait le monde de la Mode…). Et on trouve de tout, des chemises, des t-shirts, des sweet-shirts, des robes, des jupes…et même de bons jeans (oui de vrais jeans classiques de toutes les marques, avec de bons tissus qui durent et peuvent endurer 365jours/ an de vie trépidante). Il y a aussi des rayons accessoires, chaussures, foulards, chapeaux et des blousons en cuir. Le tout pour un prix fixe/ kilo. Il faudrait aimer farfouiller et faire un travail de fourmi pour repérer la bonne affaire! Perso, je sais que j’y retournerais pour me dégoter un jean, des chemises et/ou un blouson cuir…à ce prix là, c’est permis 😀

Ps: 1 kilo de vêtement correspondrait à 5/6 pièces. Et selon le type de vêtement, le prix est de 20 ou 35 euros.

Dans les salles obscures

Un endroit que j’apprécie particulièrement, et que j’aime d’autant que je sais que plus tard, je n’y aurais peut être plus accès: une salle de cinéma.

J’apprécie ce moment le plus souvent en solitaire, ça ne me gêne pas plus que ça (même s’il y a des gens qui trouvent cela pathétique et triste). Les sorties ciné en groupe sont un peu pénibles, surtout au niveau du choix du film, du choix des sièges. Alors que toute seule ou juste à deux…bah…

J’ai mon petit rituel:

– jamais le jour de sortie des films (exception faite pour de rares films dont je suis VRAIMENT fan)

– si possible, pas aux heures où les gens vont au ciné (afin d’éviter le concours du je mets  plus rapidement que mes voisins mes coudes sur l’accoudoir en commun, parce qu’à ce jeu là je perds souvent/ et parce que je n’aime pas entendre le bruit qu’ils font quand ils mangent des pop corn, ni les différents autres bruits qu’ils font)

– de préférence, arriver avant la séance afin de ne pas rater les pubs et les bandes annonces (mais là, c’est vraiment un voeux pieux parce que finalement, j’arrive presque toujours en retard pas pour le film…pour les pubs et bandes annonces 😆 )

– et enfin, pas d’achat de pop corn, ni de boissons à leur comptoir…C’est trop cher!

 

Ps: j’en profite pour inaugurer une nouvelle catégorie dans le blog: Dans les salles obscures, j’y raconterais les différents films, documentaires que j’aurais vu ici et là 🙂

 

 

Encadré par le feuillage…on dirait un nid d’oiseau

Souvent, on oppose à la vie urbaine bétonnée, artificielle et superficielle une vie à la campagne qui serait verte, vivante et vraie. Et pourtant, chaque matin, j’arrive à avoir ma petite minute nature, sur la route du travail. Ce n’est pas très long mais j’apprécie ce moment particulier.

Cette bulle verte est située en plein coeur de la ville. Juste derrière ces buissons, il y a un millier de voitures en furie qui passent toute la journée et derrière les grands bâtiments, il y a aussi un autre millier de voitures et de grandes infrastructures qui font une ville.

Sur cinq cent mètres de long (à peu près, je n’ai pas vraiment le compas dans l’oeil 😆 ),  c’est une rangée de plantes, de fleurs et de graines sur des étals. On dirait un jardin, une promenade fleurie. C’est un réel plaisir de passer par ce parterre de couleurs, avec le bourdonnement des abeilles qui butinent ici et là, et les plantes qui de l’état de graine, bourgeonnent et même pour certaines fleurissent!

En réalité (bouhhhh), ce sont des magasins spécialistes du jardinage qui sont installés le long des quais de la Seine, plus particulièrement quai de la Mégisserie. Malheureusement cet oasis de verdure est éphémère et ne peut être apprécié que le jour…aux horaires d’ouverture de ces magasins. Le soir venu, toutes ces plantes sont rentrées dans quelques sombres entrepôts et laissent la ville reprendre ses droits sur son territoire, le temps de la nuit.